Chanson

Bobby Bazini

Pearl

Liste d’attente
Bobby Bazini nous fait une fois de plus l’honneur de lancer sa tournée internationale à Val-Morin. Venez le voir et l’écouter dans l’intimité du Marais, comme s’il était dans votre salon!
 
Pearl, une perle, que l’huître fabrique de son nacre pour se protéger des irritants du monde extérieur; voilà qui illustre bien le parcours de Bobby Bazini pour en arriver à ce cinquième album studio : « J’ai néanmoins l’impression que c’est aussi mon premier, en quelque sorte. J’avais toujours rêvé de créer un album comme celui-là et j’ai maintenant l’expérience, la maturité, la liberté et l’équipe pour le faire. J’avais des choses à dire, il fallait que ces chansons-là sortent de moi. C’est un album qui fait voyager; en l’écrivant, j’avais constamment l’écho de la mer dans les oreilles. Je souhaite qu’il en soit tout autant pour l’auditeur ».

Tarifications

  • Régulier 49.00$
  • Prix membre 46.55$
  • 17 ans et moins 24.50$
image du spectacle

Partenaires

  • Commenditaire
  • Commenditaire
  • Commenditaire

Le spectacle

Le processus de création de Pearl a commencé le jour où, en ouvrant un magazine National Geographic, Bazini est tombé sur un article qui expliquait comment se formait une perle : lorsque des corps étrangers comme des grains de sable entrent dans l’huître, celle-ci se protège en entourant ceux-ci de plusieurs couches successives de nacre. D’un irritant, l’huître réussit à créer l’une des matières les plus rares et belles au monde! Ce concept l’a fasciné; il a ensuite fait un lien avec une période plus sombre qu’il venait de traverser et il a fortement eu envie d’écrire à partir de cette idée. 

Lorsqu’est venu le temps pour Bazini de trouver un collaborateur pour transformer cette inspiration en chansons, son choix s’est immédiatement porté sur Connor Seidel (1969 Collective, Charlotte Cardin, Les sœurs Boulay) : « J’entendais son nom partout depuis des années. On est entré en contact et ç’a cliqué entre nous. J’ai tout de suite su que j’avais trouvé le bon réalisateur pour ce projet. Avec le recul, je peux dire que je ne m’étais pas trompé ».